Cologne à la Russe, Institut Très Bien – Cologne chaleureuse façon classique

COLOGNE A LA RUSSE fait partie de la collection des trois colognes rééditées par la marque Institut Très Bien. En 2004, le petit fils d’une cliente d’un institut de beauté lyonnais dans lequel elle avait l’habitude de faire préparer son eau de Cologne dans les années 30, décide de ressusciter la belle endormie après avoir retrouvé la formule du parfum de sa grand mère dans les archives familiales. Pour cela, il fait appel à Pierre Bourdon, grand parfumeur de renom que l’on ne présente plus. En 2015, Cologne à la Française et Cologne à l’Italienne viennent s’ajouter à la collection et à être distribuées dans toute bonne parfumerie confidentielle. Frédéric Burtin, le fondateur, semblait presque prédestiné à ce projet fou et sentimental : chimiste cosméticien diplômé de l’ISIPCA, le monde des odeurs et de la formulation de cosmétiques et de parfums ne lui était pas inconnue. Certains parlent de destin.

Ce qui est plaisant dans cette Cologne à la Russe, c’est à la fois la clarté du trait, la richesse d’évolution et l’esprit vintage qui se mêlent dans une eau d’apparente simplicité mais où tant de petits détails se transforment en qualités indéniables, rendant cette cologne terriblement attachante.

Ne trahissant ni son nom, ni son registre olfactif, cette Eau de Cologne s’ouvre sur un généreux cocktail d’agrumes pétillants et ensoleillés, où le citron prédomine et esquisse déjà la verveine qui suivra. A cette fraicheur citralée se mêle une lavande, agreste et élégante, appuyant toute la dimension « hygiènique » originelle de la cologne. Une fleur d’oranger, savonneuse et solaire, fait quant à elle déjà doucement glisser cette eau fraîche et propre vers quelque chose de plus profond. Elle susurre « attendez, ce n’est pas fini ! ».

ITB2
Cologne à la Russe, source : Institut Très Bien

Car effectivement, l’Eau de Cologne à la Russe cache en elle une surprise. Sa fraîcheur apparente se réchauffe peu à peu en passant des pétales miellés de la fleur d’oranger aux volutes plus douces et vanillées du benjoin. Les muscs généreux lui ajoutent un effet poudré, enveloppant et réconfortant, de la tenue, et lui confèrent une très subtile note fruitée. Une trace boisée semblable à du vétiver souligne, enfin, les dernières notes.

La qualité des matières utilisées (notamment pour les agrumes) et la simplicité de la formule (les colognes sont issues de formules courtes et la marque mentionne ici seulement « douze ingrédients d’exception » dans son dossier de presse, faisant sans doute référence uniquement aux matières naturelles) en font un parfum facile à porter mais pas simpliste. Car son aspect vintage, évoquant la Cologne ambrée Saint Michel par exemple, dont les savonnettes désuètes sont particulièrement délicieuses (et peu onéreuses !), et son fond chaud et plus complexe, faisant penser au sillage perdu d’un Origan, d’un Loulou, ou même d’un Jersey avec sa lavande mêlée de vanille et de muscs, lui confèrent une subtile richesse qui ne fera que vous surprendre.

Alors en attendant que les températures grimpent, mais pour profiter tout de même des premiers rayons du soleil printanier pour ressortir les Eaux de Colognes des placards, optez pour la Cologne à la Russe d’Institut Très Bien. Alliance subtile du chic rétro et de la simplicité rafraichissante et moderne. L’ambivalence de la cologne !


Image de couverture : Institut Très Bien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s