Figue Amère, Miller Harris – Piqûre d’Endorfigue

LYN HARRIS aime évoquer les souvenirs, et plus particulièrement les souvenirs d’enfance, notamment ceux liés aux atmosphères de jardins, de lieux ou de moments choisis. Pour preuve sa dernière collection de trois parfums baptisée « Le Jardin d’Enfance » où se concentrent ses réminiscences des jardins chers à son cœur et les délices olfactifs qu’elle y a découvert.
Et avec moi, ça marche !

0bfd6-11176443_762404810544752_288522982_n
Figue Amère Miller Harris – photo : Musque-Moi !

Particulièrement sensible à ces évocations, il en faut peu pour me séduire lorsqu’il est question de jardin et de retranscription de nature. A condition que le rendu soit esthétique et sente beau, bien évidemment !
Après La Pluie, qui m’a profondément touché et ému et qui m’a fait comprendre l’univers de Miller Harris et sa parfumerie à l’écriture singulière, c’est l’une de ses créations datant de 2002 qui a retenu mon attention : Figue Amère.

Touché droit au cœur. Peut être parce que ce n’est pas vraiment une figue !

La figue est une note que je trouve particulièrement belle, agréable et évocatrice d’atmosphères reposantes. Cependant, je n’arrive pas à la porter et je ne la supporte qu’en parfum d’ambiance. En en parlant autour de moi, je me suis rendu compte que pas mal de personnes sont du même avis. Avec Figue Amère, cependant, je n’ai pas eu ce problème, et bien au contraire : je me suis senti partir dans des souvenirs d’enfance.

Vous savez, ce souvenir tout simple, lié à un moment qui n’a rien d’exceptionnel dans la forme, mais qui est riche et stimulant sur le fond. Ce moment de félicitée que l’on aimerait revivre encore et encore, tant il est délicieux. On voudrait arrêter le temps, s’accrocher à ce lieu et à cet instant indéfiniment, pouvoir le retrouver à tout moment et y replonger la tête la première. Cette petite injection d’endorphine, si jouissive à retrouver quand on croyait l’avoir oublié.

Figue Amère est pour moi ce genre d’instant.
J’y vois mon jardin, loin du quel je suis retenu depuis bien trop longtemps.
Imaginez l’été chaud et sec, ces journées où la seule chose à faire et de trainer sa carcasse épuisée par la température entre un coin d’ombre dehors sur la terrasse et la fraicheur de la maison plongée dans la pénombre des volets fermés pour garder une atmosphère vivable.

 

6da19-p1000083
Un bout de jardin…

Nous somme en juin, et avant que le jardin s’embrase sous le soleil de midi, il faut profiter de la fraicheur du petit matin pour aller cueillir dans le fond du jardin les cassis et les groseilles qui se gonflent d’eau et de sucre et qui seront transformés, au choix, en sirop ou en confiture.

L’endroit est particulièrement jouissif à cette époque de l’année : ce recoin du jardin garde la fraicheur sur des lits de mousse fraiche et d’herbes folles. Y poussent quelques fleurs oubliées. S’y cachent quelques moineaux à la recherche des fraises des bois qui y mûrissent timidement.
Au moindre frôlement, les feuilles des cassissiers diffusent leur odeur si particulière, fruitée et amère, un peu soufrée. Elle se mêle au parfum vert et âpre les feuillages environnants d’une nature qui frémit à l’idée de supporter encore la chaleur à venir.
Tandis que mes doigts cherchent les dernières baies entres les branches encore mouillées de rosée, dans mon cou ma peau chauffe déjà et je peux deviner son odeur salée que j’aime tant, synonyme pour moi de farniente au soleil. Les derniers iris en fleurs ne tiendront pas longtemps sous les rayons plombant de cet après midi. On sent déjà poindre au loin l’odeur minérale et sèche de la terre battue du jardin qui s’échauffe et le parfum sucré des roses qui poussent leurs derniers souffles.

Figue Amère pour moi c’est ça. Une promenade au jardin, sur un moment d’entre-deux. Un contraste fais/chaud. Une odeur de vacances et d’été.

Une figue qui n’en est pas une.

A savourer dès l’arrivée des beaux jours !

— –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s