[Coup de Coeur] B. Balenciaga, Balenciaga – Green épidermique

LE DERNIER NÉ DES PARFUMS BALENCIAGA met le vert en verre. Végétal structuré et printemps déstructuré, dans un flacon givré dont la surface à la douceur piquante me fait frissonner des doigts jusque dans l’échine de fourmillements qui me rappellent ceux qui me montent le long des jambes lorsque je suis au bord du vide, tiraillé entre l’envie de plonger en avant ou l’envie de bondir en arrière. Mais avec B. Balenciaga, c’est sans edamame (*), euh… pardon… sans état d’âme, que je me laisse tomber en avant dans ce bol de vert.

3ae7f-bbalenciaga2b1
B. Balenciaga – photo : Musque-Moi

L’ouverture se fait sur une giclée de sève verte, sur une corbeille de fruits verts et acides, pas encore mûrs, sur une chair de raisin blanc et de kiwi juteux à souhait que m’évoque inévitablement l’undecavertol, une matière ici utilisée en grandes quantités. On croque à pleine dents dans une belle pomme Granny. S’en suit une pulpe de pêche blanche dont on perçoit encore le duveteux de la peau qui l’habille et dont les facette les plus lactées font un pont vers (vert ?) une feuille de figuier râpeuse et tiède. A la manière des anciens parfums verts, le cœur de B. Balenciaga se fleurit subtilement. Une fleur blanche particulièrement bienvenue dans le tableau, aux accents rosés, se faisant passer pour un muguet, attendrit le parfum par ses pétales charnus mais délicats.
Une feuille de violette, au vert foncé et plus amer, assombrit la composition. Cette note pourrait presque faire écho au mythique Dix, et à son digne descendant Balenciaga avec sa violette signée Olivier Polge.
Le bois sec et râpeux du cèdre de Virginie, les muscs et le cashmeran, matière phare de chez IFF, assèchent la structure pour garder une piquante arrogance verte presque austère, amplifiée et rendue puissante et diffusive par une touche de bois ambrés très justement dosée (bravo !).

Derrière ce jus au teint de pêche, qui aurait pu imaginer trouver un parfum issu d’une famille aussi délaissée, dénigrée par la parfumerie de masse actuelle, que les « verts » ? Cette couleur carnée marque encore plus le contraste d’un jus à contre-courant ; à la manière du bleu d’Angel.
Cependant, ce choix n’est pas idiot. Car sous cette sève âcre, orchestrée des mains de designers modernes, Domitille Bertier et Alexander Wang, sous la coupe structurée d’une maison empreinte des souvenirs d’une Espagne catholique austère qui marqua son créateur, se cache un fond magnétique et vibrant, un parfum à savourer à fleur de peau. Il rayonne, pulse et ondoie sur peau grâce à ses bois modernes, et devient charnel, épais et chaud de par les notes lactées, à peine vanillées, d’une figue contemporaine pas écœurante. Ces notes plus rondes en font un vert qui se fond sur l’épiderme. qui fait corps avec, sans jouer les parfums accessoires trop artificiels aussi seyants qu’un K-Way détrempé. Un vert épidermique et électrique sous acide.

888e8-10666000_1019901744704535_133228818_n
B. Balenciaga, Balenciaga – photo : Musque-Moi !

 

Quel pari audacieux que de lancer un parfum vert sur le marché hostile de la parfumerie grand public actuelle ! Et quelle joie de voir le vert réinterprété et résolument moderne pour une maison à qui cet esprit contemporain colle particulièrement bien. Certains crieront au « c’est pas assez vert », mais les tendances ont changé, et plutôt qu’un galbanum strident et importable, quelque chose de plus structuré et travaillé est préférable. Plus dans l’air du temps.
En directeur artistique, Alexander Wang s’annonce comme le digne successeur de Nicolas Ghesquière. Après Balenciaga, Florabotanica, et Rosabotanica, B. Balenciaga ne fait que confirmer le parti prix olfactif marqué et de la maison Balenciaga, à la manière d’un Prada, d’un Narciso Rodriguez ou d’un Bottega Veneta qui s’illustrent par des créations intelligentes, soignées et/ou à contre-courant.

— –
* L’edamame est une fève de soja, consommée verte au Japon et en Corée, et qui a inspiré Domitille Bertier pour créer B. Balenciaga.

Publicités

4 réflexions sur “[Coup de Coeur] B. Balenciaga, Balenciaga – Green épidermique

  1. Oui un vert mais bien propet et commercial tout de même, c'est pas Vent Vert de Balmain ok, et ce n'est pas un chypre vert classique non plus, c'est une eau florale pâlotte avant tout pour la clientèle Sephora.

    Alexander Wang digne successeur de Nicolas Ghesquière, bon là aussi, les choses sont beaucoup plus compliquées. Wang a été choisi pour une direction plus commerciale, des collections plus portables, notamment pour le marché international. Nicolas Ghesquiere est plus créatif, il est parti de Balenciaga en très mauvais termes, personnellement je n'aime pas la manière dont il a été traité.

    Emma

    J'aime

  2. Bonjour Emma,

    Oui, bien sûr, il y a Vent Vert… Vert mythique s'il en est. Mais la méthode de formulation et la rendu fait très parfumerie ancienne, et pas fine si je peux me permettre, et Dieu sait si j'admire et adore Germaine Cellier. Mais bon, Vent Vert c'est bien mais il faut aussi savoir se renouveler. Et du côté des parfums verts, B Balenciaga le fait très bien. Bien sûr qu'il faut qu'il soit polissé. Il faut qu'il se vende, sinon à quoi bon faire un parfum ? Une fragrance est élaborée pour être portable, comme je le dis dans l'article les verts stridents et rêches c'est facile à faire, mais qu'ils soient beaux et plaisant dans son cou c'est autre chose. Et puis pour Wang et sa succession, je parlais bien sûr côté parfums. Même si son regard dessus doit être certainement pas grand chose… Côté mode je ne m'y connais pas assez pour affirmer quoique ce soit. Et moi quand je ne sais pas, je me tais ! ^^ #sagesse

    J'aime

  3. Non mais moi non plus je ne porterais pas Vent Vert aujourd'hui, c'est vraiment daté, par contre dans cette catégorie j'aimais beaucoup Sève Exquise et Sous le Buis de Gobin Daudé et Envy de Gucci.
    Le B de Balenciaga fait pâle figure à côté, ce n'est pas un mauvais parfum, mais le genre de truc que j'imagine porter quand justement j'ai pratiquement envie de rien porter….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s