Moon Dance, Juliette Has a Gun – Juliette a muri ?

C’est toujours un plaisir de découvrir une marque là où on ne l’attend pas !

C’est sans conviction, aucune, que je me suis approché il y a quelques jours de Moon Dance, le dernier né de chez Juliette Has a Gun, inaugurant avec son prédécesseur Oil Fiction, également en flacon rectangulaire (censé être une édition limitée à la base), une nouvelle collection exclusive. La notion de « collections exclusives » me laisse toujours dubitatif, surtout dans des marques alternatives qui sont déjà sensées l’être, mais le flacon sobre au jus foncé a attisé ma curiosité en esquissant de loin et du coin de l’œil l’ombre d’un « Miss Dior » de par sa typo. Piégé !

11a97-juliette_has_a_gun_moon_dance_2
Moon Dance, Juliette has a gun

Mais Moon Dance semble partager une autre particularité avec son « homonyme d’initiales » et de typographie. Même s’il n’est pas vert, c’est bien un chypre qui se cache sous ce jus de pourpre. Et quel chypre !

Grandiose et extravagant, il semble tout droit sorti des années 80, tissant un lien entre Ubar d’Amouage et Coco de Chanel, en passant par la froideur aldéhydée de Byzance de Rochas.
A l’image de sa couleur, c’est une étrange fleur nocturne d’un rouge incendiaire qui vient se mêler aux replis d’un patchouli noir et liquoreux dans une danse hypnotique. Rose et tubéreuse ne se battent pas en duel mais s’étreignent avec flegme, au centre d’un muguet, d’une violette, d’une vanille et de notes animales qui rendent ce tango endiablé plus crémeux, complexe et langoureux.
Un rayon de lune caresse, d’une lumière argentée et froide, les pétales d’une rose noire qui s’enivre des vapeurs mordantes d’un alcool de prune et de fruits rouges. On ne sait pas s’il faut y sentir la chaleur des fleurs mêlées d’épices qui brulent de désir, ou la fraicheur d’une brise nocturne au clair de lune !

ddd9d-tango-lesson
Tango, photo source : http://www.fredastaireprinceton.com

Quoiqu’il en soit, cette fragrance affirmée et signée au caractère bien trempé mais pas dénuée d’élégance, ouvre une nouvelle voie chez Juliette Has a Gun. Plutôt fourrure et robe fourreau que petit top rock et look de bobo. Plutôt porte cigarette et rang de perle que clope roulée et chignon bohème. Avec Moon Dance, la Juliette plutôt innocente de Not a Perfume a bien changé. Elle est devenue une femme mature. Et ce n’est pas pour nous déplaire !
Troquer son regard innocent et son baladeur mp3 pour un regard en coin assassin et un glock caché sous sa robe… la lycéenne branchouille de bonne famille serait-elle devenue James Bond Girl ?

Enfin ! Juliette has a gun !!!

To be continued ?

Publicités

2 réflexions sur “Moon Dance, Juliette Has a Gun – Juliette a muri ?

  1. A lire cette description qui fait très envie, ne serait ce pas un retour aux sources et à la signature des tous premiers parfums de la marque, où rose et patchouli endiablés avaient une place de choix ? Superbe illustration.

    J'aime

  2. C'est vrai que le Rose/Patchouli semblait être un accord plébiscité chez Juliette has a Gun au début, mais je trouve que l'identité de la maison n'est pas forcément là. En tous cas, dans ce dernier opus on retrouve bien le concept de femme fatale qui ose tout, qui va à contre courant, qui ose le classique en le détournant. C'est ce qu'on aimerait voir encore et encore chez eux !!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s