Rose Cut, Ann Gerard – Rose 90’s…

Rose Cut est la nouvelle création de Bertrand Duchaufour pour Ann Gérard, la joaillière parisienne qui nous dévoilait en 2012 ses trois premiers parfums, Ciel d’Opale, Cuir de Nacre et Perle de Mousse, déjà créés par le parfumeur chouchou des marques de niche et ami d’Ann.

65a2d-parfrcbig4 Rose Cut est, outre l’évocation d’une technique de taille de pierres précieuses presque oubliée, la représentation olfactive, pour moi, d’un bouquet de roses… coupées, donc !

Mais cette rose mystérieuse va plus loin dans mon imaginaire : elle serait tout droit sortie des années 90.

Les années 90, c’est la société de consommation de fin de siècle en expansion : il faut produire vite et en quantité. La forme prime sur le fond. Le visuel de la fleur prime sur son odeur, si bien que les roses en on perdu leur parfum en chemin, ou le peu qu’il en reste se noie dans le trop plein d’informations et d’influences en tout genre. Il faut donc se l’imaginer ce parfum des roses.
Pour ce bouquet de Rose Cut, Bertrand Duchaufour n’a pas mis la rose en prédominance, mais l’a habillée et fondue dans les bois à la fois secs et liquoreux, les muscs et les baumes. J’y décèle même presque une note de pêche et de thé.
Une rose tout droit sortie d’un de ces bouquets, sous papier crystal, de roses d’un rouge cramoisi et velouté, qu’on offre comme on l’oublie, dévoilant une odeur presque imperceptible ou qui sonne faux. Je ne dis pas que Rose Cut ne sent pas la rose, mais simplement que ce n’est pas une rose en majesté. Ou plutôt que ce n’est pas qu’une rose.

C’est pourquoi, cette rose qui n’en est pas tout à fait une, m’évoque cette décennie, et ses clichés sans doutes. C’est l’ambiance qu’elle dégage, qui prend racine entre les reste d’une folie colorées et déjantée des années 80, et la décadence déprimante du nouveau millénaire.Une interprétation toute personnelle aussi, bien sûr !

L’envolée pétillante, poivrée et liquoreuse en tête, un peu plastique, un peu dissolvant, où pointent déjà les notes plus boisées et légèrement sucrées du fond, me ravi à chaque pulvérisation. C’est d’ailleurs ce que je préfère dans Rose Cut.
Éclat scintillant et métallique de bulles de champagne, de flashs stroboscopiques passés au travers d’un plexiglass fuchsia, et cassis explosif. Effervescence d’arômes excentrique et trafiqués de framboise bleue sur la langue. Couleurs extravagantes – restes de la décennie précédente – et associées comme elles viennent grâce à des vêtements aux matières toutes aussi improbables les unes que les autres.

 Dans cette ambiance très nocturne, boîte de nuit ou fête foraine, les clopes au bec apportaient à cette époque une identité olfactive aux soirées, perdue depuis l’interdiction de fumer dans les lieux publics. C’est ce que j’ai l’impression de retrouver dans cette fragrance, de façon détournée bien sûr : une note florale, suggérant les parfums des reines de la nuit, sur une note de bois sec, réminiscence des peaux s’imprégnant lentement de l’odeur des cigarettes.

Peaux parfumées de fonds floraux et politiquement correctes dévoilant leur vanille, éclaboussées de cocktails pétillants, rhum et jus de fruits rouges qui collent à la peau, d’une trace de tabac et de vin rouge aussi, et qui s’échauffent sur des rythmes binaires et électroniques.

80e2c-parfrcbig3

Les spots fluo, verts, roses et bleus, envoûtent les esprits surchauffés dans un tourbillon hypnotique. La rose est détournée, déformée. Ni classique, ni moderne. Alternance de pétales en skaï, en acrylique et en nylon. On ne sait si elle se poudre ou si elle se boise. Le patchouli particulièrement chocolaté n’y est pas pour rien, tout comme le benjoin, vanillé et cinnamique, et le bois de chêne, liquoreux et boisé sec. Le fond se pose, rapidement, calmement. Faut pas déconner, on est pas aussi hystériques que dans les années 80 !

Je dois dire que l’évolution me laisse perplexe et retombe un peu vite, à mon goût, après la tête si prometteuse et montante. Mais même s’il n’a pas la carrure des grandes roses classiques, Rose Cut me fait sourire.

— — –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s