Parfum rime avec Jardin – Chapitre 3 : Le lys …

Pour ce troisième épisode de la série de l’été, nous allons nous intéresser à l’une des fleurs les plus populaires, sans doute, avec la rose.

Qui n’a jamais été saisi par le parfum enivrant du lys ? Qu’il soit blanc immaculé, rose léger, ou légèrement doré, il captive par son odeur, jusqu’à rendre malade !

6a21d-instagram
Lys moucheté – photo : Musque-Moi

Originaire de tout l’hémisphère nord, le lys (ou « lis » comme on devrait plutôt l’orthographier !) comme on le connait dans les bouquets de nos fleuristes a été ramené d’Orient.
Cette plante bulbeuse, qui fleurit en été, est reconnaissable entre mille avec ses 6 tépales qui, lorsqu’ils s’ouvrent, laissent se dresser fièrement un bouquet d’étamines au pollen abondant qui tâche doigts et vêtements, et un pistil tendu qui semble tirer la fleur vers les cieux.
Les couleurs varient énormément : unis, tachetés, à liseré… Le grand lys blanc, Lilium candium, reste cependant celui qui fait le plus d’effet. Immaculé, pur, majestueux, il est le symbole de la pureté et est associé à la Vierge Marie. Le lys royal, Lilium regale, n’a rien à lui envier non plus ; sa couleur est simplement moins pure, légèrement dorée et rosée.

Dans la mythologie grecque, on raconte qu’en se nourrissant du lait de sa mère Junon, Héraclès aurrait laissé s’échapper deux gouttes du divin laitage. D’une goutte se répendant dans le ciel serait née la voie lactée, tandis que l’autre, tombant à terre, aurait fait naitre un lys.

f37f4-dolci_la_vierge_au_lys_large
© Musée Fabre

Un bouquet de lys majestueux, posé dans un salon, distillant ses vapeurs presque toxiques, est un petit pêché qu’il est si bon de s’autoriser parfois. Sentir les volutes vertes et bleues scintillantes saturer l’air ambiant, remonter dans nos narines et prendre possession de notre cerveau est un plaisir masochiste.
Pour moi, le lys est la fleur de la mort. Il orne abondamment églises et chambres funéraires aussi bien que banquets de mariage et tables de baptême, pourtant. Mais justement, ce souffle tueur qui s’en échappe, tentateur, hypnotique et agressif, sait si bien se marier aux odeurs d’éther et de chaire lavée des morts qu’il en devient, à l’état pure, la représentation olfactive des âmes se détachant lentement des corps, gardant un je-ne-sais-quoi de charnel en elles.
Si je m’endors sous ces pétales de soie blanche épaisse et rembourrée, dessinant des courbes provocantes, me réveillerai-je ? Ou est-ce que ce parfum finira par pomper mon âme et rendre ma peau aussi pâle que les fleurs qui l’exhalent ?

Le lys est une « fleur blanche » comme on dit en parfumerie. Et comme toutes les fleurs blanches, c’est une « vamp du règne floral », comme les appelle Denyse Beaulieu dans son livre Parfums, une histoire intime.
Surdimensionné, puissant, enivrant, floral et épicé à la fois, légèrement vert et solaire par moment, la parfum du lys, si je devais le classer dans une « bibliothèque des fleurs », se situerait entre le jasmin (indoles) et le chèvrefeuille (salicylates et notes vertes), non loin de l’œillet (eugénol).

f3991-slunlysfb
Un Lys, Serge Lutens

Indole + iso eugénol + salicylates… voilà une formule bien barbare pour esquisser le traits d’un parfum puissant qui ne se laisse pas capturer. Le lys, sous son charme rétro, peut aussi bien s’aborder par l’une ou l’autre de ses facettes, afin d’être stylisé.
Pour ceux qui aiment sa facette florale généreuse et opulente, Un Lys, de Serge Lutens, vous ravira avec ses notes de lilas et de muguet. Très virginal.
Lily & Spice et Baiser Volé, quant à eux, explorent plutôt la chaleur des épices, du clou de girofle notamment, avec en plus un effet poudré et cosmétique pour le dernier féminin de Cartier.
Lys Méditerranée (Frédéric Malle) joue sur les notes vertes, fraîches et solaires de la fleur de la madone, et justifie la filiation avec le chèvrefeuille, un peu vert et amer.
Vanille Galante (Hermès) et Lys Soleia (Guerlain) vont encore plus loin dans l’effet salicylé et solaire du lys, en le rendant franchement gras, presque laiteux et chocolat blanc. Des lys qui fondent sur peau, révélant tout le caractère tentateur, charnel et envoûtant de la fleur pourtant si pure !

Si l’on regarde bien, il existe bien moins de lys en parfumerie que de jasmins, de fleurs d’oranger, ou de tubéreuses. Encore plus rares sont ceux qui reproduisent fidèlement le parfum naturel de la fleur. Après tout, à quoi bon ? Serait-ce agréable à porter à l’état brut ? Peut-être pas, mais en parfum d’ambiance, c’est intéressant…

A l’instar de la magnifique bougie Lys Casablanca, composant avec Ambre Absolu, Tubéreuse Corse et Lantana Camara, la série de 4 parfums pour la maison de la marque Parfum d’Empire.
Tout comme Un Gardénia la Nuit chez Les Éditions de Parfums Frédéric Malle est le plus beau, le plus réaliste et naturaliste des gardénias, cette bougie est une ode majestueuse au lys suave en plein épanouissement.
A sentir de toute urgence !

bougie
Bougie Lys Casablanca, Parfum d’Empire

 


 

J’espère vous parler tout bientôt d’un nouveau parfum, issu de la collaboration d’une amatrice avertie et d’une jeune parfumeur de talent. Deux femmes pour un lys sulfureux nommé Lys Epona.

J’y reviendrai !
___

Retrouvez toute la série « Parfum rime avec Jardin » :

Introduction : « De la Botanique et du Jardin »

Chapitre 1 : Les Iris

Chapitre 2 : l’Acacia

Chapitre 3 : Le Lys

Chapitre 4 : Les Baies

Publicités

7 réflexions sur “Parfum rime avec Jardin – Chapitre 3 : Le lys …

  1. Très intéressant. Lys Soleia m'écoeure ( je le trouve gras ), Baiser Volé est en effet assez cosmétique et finalement plat ( EDP ). J'ai un superbe souvenir du Frédéric Malle, j'aurais dû craquer mais ce jour là j'aurais craqué pour au moins 4 d'entre eux, bref… Quant à Vanille Galante je ne le connais pas. Ce que vous dites est vrai le lys enivre jusqu'à en être malade, presque au bord de l'étourdissement. Mais je suis tentée par les parfums et bougies d'intérieur, Parfum d'Empire j'aime beaucoup, c'est une marque altière et racée.

    J'aime

  2. Très intéressant article Patrice; à vous lire il m'est revenu un souvenir olfactif lié à l'un de nos plus beaux lis sauvages: le lis pomponium à ne pas confondre avec le martagon, autre merveille de nos montagnes. Ce pomponium fleurit sur le plateau de Caussol , vers 1000m, parfois en groupes ponctuant les prairies d'une rare couleur mandarine. On ne peut s'empêcher d'en saisir le parfum sans le cueillir bien sûr, celui exactement d'une mandarine un peu blette…
    Intéressante aussi votre évocation du gardénia chez Malle…quelle fleur aussi!

    J'aime

  3. Je préfère Vanille Galante à Lys Soleia, mais je trouve ce dernier très intéressant et proposant un registre peu développé en parfumerie mainstream. Je crois d'ailleurs qu'ils vont l'arrêter, et c'est bien dommage !

    Je vous invite vraiment à aller sentir les parfums d'ambiance Parfum d'Empire. Mais ils existent uniquement sous la forme de bougies !

    J'aime

  4. Je reve de sentir ce Lys martagon ! Je suis très curieuse de son odeur réputée… « Déroutante »… Un lys à l'envers.
    Musque-Moi, parle moi de son parfum!!!

    Quant à porter un Gardénia la nuit en parfum, je dis oui mille fois, c'est une des rares fleurs dont l'odeur restituée au plus proche, sans interprétation, me conviendrait totalement. Complexe, toxique, ultra facetté et pas encore réussi/fait.

    J'aime

  5. J'espère bien trouver les bougies parfumées ici, c'est une marque confidentielle et je ne sais pas si la boutique référence tout ( parfums et bougies ) mais j'irai voir ça de plu près. Lys Soleia déjà discontinué ? C'est dommage que Guerlain supprime les Aqua Allegoria systématiquement, j'aimais assez Jasminora à mon sens très réussi, et les plus anciennes. Il y avait de l'audace à proposer de la menthe et de l'anis dans ces Aqua Allegoria, celles là je les regrette beaucoup. Quant au lys ( ou lis en effet, j'en ai oublié l'orthographe originelle mais j'aime le  » y  » ^^ et je l'écris toujours ainsi ), il a fait naître de très beaux parfums, l'an passé j'avais offert un lys unique à une personne très proche, la pièce entière était comme envoûtée par lui, il devait être très odorant, c'était presque entêtant d'ailleurs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s