Parfum rime avec Jardin – Chapitre 2 : L’acacia …

Le beau temps et la chaleur ont mis du temps à arriver. Toute la végétation en a pris un coup. Les acacias ont pris leur temps pour fleurir, mais comme tous les ans, ça valait le coup d’attendre !

robinier
Fleurs de robinier faux-acacia – source : abelblue.canalblog.com

L’acacia, comme on l’appelle chez nous, est en fait un robinier (Robinia pseudoacacia), un arbre de la famille des Fabacées (appelées aussi « légumineuses ») regroupant également des plantes bien connues et utiles, comme le petit pois, le haricot, la fève, la glycine ou encore le genêt. Rien à voir, donc, à première vue, avec les acacias que l’on connait habituellement et que l’on surnomme couramment « mimosas » dans le sud. Le seul point commun entre les deux plantes : des feuilles pluri-lobées et des fleurs (de formes bien différentes pourtant !) au parfum puissant. Ce mélange des noms est un casse tête pour le novice, mais pour les adeptes en botanique, c’est particulièrement courant. D’où l’utilité des noms en latin, ne laissant aucun doute quant à l’identification des végétaux.

Voilà pour ce qui est de la partie botanique !

Pour la partie historique, le Robinia tire son nom de son découvreur, Jean Robin, jardinier et botaniste de Henri IV, qui l’acclimate en Europe en plantant le tout premier spécimen à Paris, place Dauphine, en 1600. Cet arbre a depuis longtemps disparu, mais il se trouve qu’il aurait donné deux rejets toujours visibles aujourd’hui dans la capitale, et qui ont été transplantés dans le square René-Viviani en 1601 pour l’un, et au Jardin des Plantes en 1936 pour l’autre. Ils seraient les plus vieux arbres de Paris !

800px-P1130174_Paris_V_robinier_du_square_René-Viviani_rwk
Fleurs de robinier faux-acacia – source : abelblue.canalblog.com

En ce moment, sa floraison se termine gentiment… il y a quelques jours, à la campagne, c’était un plasir de rouler les fenêtres grandes ouvertes ! Cet arbre est si répandu en France, même à l’intérieur des grandes villes, qu’il est peu probable que vous ne soyez jamais passé sous l’ombre légère et frissonnante d’un acacia en fleur, dégoulinant de grappes de fleurs blanches, lourdes d’un parfum suave et capiteux qui se déverse par flots dans l’air tiède de la fin de printemps. Une petite brise qui vient cueillir les notes de miel, de fleur d’oranger et de poudre crémeuse, en les portant jusqu’à votre nez, et c’est un délice. Un délice, oui, car ce parfum à quelque chose de purement gustatif

Est-ce la fleur d’oranger qui rappelle les pâtisseries orientales ou les brioches maison ? La note de miel qui excite les papilles ? Ou bien serait-ce le fait que l’on se rappelle les délicieux beignets que l’on confectionne avec ses fleurs, justement ? Quoiqu’il en soit, ce parfum a une emprise indéniable sur le genre humain. Comment ne pas tomber dingue sous les nuages enivrants du robinier ? Dans une lumière dorée rasante qui se déverse dans les champs bordés d’acacias en fleurs, c’est une courses poursuite dans les herbes hautes parsemées de salsifis, de boutons d’or et de marguerites, en contours flous et plans larges.

Rassurante et confortable, cette odeur a des accents d’enfance à la fleur d’oranger, cache des sourires, des éclats de rire sous ses feuilles et des abeilles qui bourdonnent de plaisir dans ses pétales blancs. Pétales blancs tombant en pluie dans le vent de juin. Son poudré farineux incomparable, un peu gras, n’est pas sans rappeler le sort qui les attend lorsque les petites mains auront fini d’attraper, entre les terribles aiguilles noires acérées, les grappes de papillons gorgées de nectar sucré…

3d028-ret26
« une lumière dorée rasante qui se déverse dans les champs bordés d’acacias en fleurs… »

Bien (trop) rares sont les interprétations du robinier faux-acacia en parfumerie. Peut-être est-ce du à la trop proche ressemblance avec la fleur d’oranger ? Ou alors parce que ça ne mène à rien de le styliser, ou de travailler autour de cette note, comme le font d’habitude les parfumeurs. Pourtant, il me semble même que, exception faite d’un ou deux parfums je crois (dont Eden, de Cacharel), aucune création ne dit l’utiliser ou revendique une inspiration venant du robinier, qui pourtant semble faire partie des souvenirs de beaucoup de gens : à chaque fois que je parle de cet arbre et de son incroyable parfum, mes interlocuteurs acquiescent en parlant, eux aussi avec plaisir, de ce parfum qui les enchante chaque printemps.

Alors un jour, si j’ai le temps, après la Jacinthe et le Lilas, il faudra que je m’essaie à l’accord « Acacia » !

Comme pour les autres fleurs de la série, je vais maintenant vous parler d’un parfum qui pourrait illustrer, de près ou de loin, le parfum du robinier.

Pour les iris et leur parfum poudré et anthranilé, c’était l’Heure Bleue de Guerlain. Pour l’acacia, c’est Séville à l’Aube, de l’Artisan Parfumeur. 

Il y a quelques jours, ce lien « fleur d’oranger-miel-nectar-coumarine » m’est apparu comme une évidence. Plus que toute autre fleur d’oranger du marché, celle-ci évoque bien le gras généreux et enivrant du robinier en fleurs. Pas que, évidemment (et heureusement !). Pas forcément de façon évidente non plus, ou bien même revendiquée, mais pour moi, elle arrive à en saisir les effets, les textures, et en rendre une image implicite. sévilleEt vous, quels parfums vous évoquent ce doux souvenir sucré des acacias en fleurs ?


Retrouvez toute la série « Parfum rime avec Jardin » :

Introduction : « De la Botanique et du Jardin »

Chapitre 1 : Les Iris

Chapitre 2 : l’Acacia

Chapitre 3 : Le Lys

Chapitre 4 : Les Baies  

Publicités

3 réflexions sur “Parfum rime avec Jardin – Chapitre 2 : L’acacia …

  1. Je cherchais aussi cette fragrance, dans un parfum, je ne l'ai pas trop retrouvé dans Séville à l'aube, par contre le parfumeur que j'ai visité m'a proposé Eau Mohéli de diptyque qui correspondait beaucoup plus pour moi à la fleur d'acacia. Les fleurs d'acacia sont fini mais j'ai ce parfum pour me les rappeler :) Merci de m'avoir orienté vers lui.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s