Chanel N°18 – La fille de l’air …

En 2008, Jacques Polge et Christopher Sheldrake signent pour Chanel l’intrigant N°18, en hommage à l’adresse de la joaillerie de la marque, située place Vendôme.

Pour restituer l’éclat et la pureté du diamant, ainsi que sa rareté, les deux parfumeurs décident de partir d’une matière première bien peu utilisée en parfumerie, ou du moins peu répandue en tant qu’élément prépondérant d’un parfum, pour la placer au centre de toutes les attentions, comme un véritable joyau exposé et sublimé.
Ils choisissent ainsi la très discrète et délicate graine d’ambrette.

fleur d’ambrette – scoopweb.com

Partant de cette précieuse huile essentielle aux accents poudrés, musqués et presque minéraux, transportant les vents chauds et étouffants d’Inde et d’Australie, les parfumeurs ont su la sublimer, sans la dénaturer.

La touffeur moite et tiède de la matière brute a été maîtrisée par un effet alcoolisé et acidulé pour souligner la limpidité naturelle qui subsiste pourtant dans l’ambrette, indépendamment de l’épaisseur et de la richesse des notes liées et imbriquées. Elle m’apparait comme une bulle de verre cristallin contenant un nuage blanc et épais, duveteux, cotonneux et moelleux.

Cette coque de cristal, étincelant d’un éclat poivré, semble faite d’âmes et d’esprits de fleurs égarées. Rose, peut être. Jasmin, sans doute.
Elles semblent pousser des soupirs et regarder d’un air pensif ce nuage de brume romantique qui enveloppe, par moment, leur jardin merveilleux du blanc de l’ambrette et du gris perle de l’iris.
Un vague éclair d’aldéhydes soutenu par un effet crémeux s’en mêle, de façon très discrète et lointaine, pour bien rappeler la filiation Chanel (N°5, N°22, Bois des Iles), sans pour autant tomber dans la répétition. Plutôt comme pour apporter l’élégance.

La bulle se comprime, s’allonge. Sous ce voile brumeux se dessine un forme.
Le brouillard de coton enveloppe une peau blanche immaculée et se fige à son contact. La chaire pulse et s’échauffe dans l’air glacé de l’hiver. Sous le tissu exhalant un doux parfum rêche et poudré sec, et dessinant d’innombrables fleurs imbriquées, elle se sent bien. Elle avance dans le paysage recouvert d’un épais mentaux blanc, fière et d’un pas décidé, sur un matelas de nuages à quelques centimètres du sol.

Elle pose un pied à terre, et le vent polaire s’élève en bourrasques. 
A chacun de ses pas, l’air soulève sa chevelure lâche et fait claquer les plis de sa longue robe immaculée. Dans son fourreau blanc, sa beauté pâle, naturelle, soulignée de lèvres sang et d’un regard désinvolte semble être quelque peu engoncée, mal à l’aise. Comme une fille sauvage mise en robe du soir.
Courant de plus en plus vite dans la neige, les mains, les joues et les pieds brûlants, elle s’échappe, tentant de s’émanciper, loin de tous les diktats que l’on a tenté de lui coller. Elle est libre et le restera. C’est ce qui fait sa beauté et sa richesse. Elle ne veut ressembler à aucune autre.
Dans ses cheveux libres fleurissent des fleurs imaginaires qui s’égrainent au fil de son sillage, et se brisent en retombant par terre, telles du cristal.

Peut être est-ce la déesse de l’air, la fille du vent et de l’hiver, mais ici on préfère l’appeler « La Blanche-Neige des temps modernes« .On dit même qu’elle aurait un double maléfique, un côté sombre, noir, nommé Coromandel !

N°18, Chanel – photo Musque-Moi

Élégante, simple, éclatante et sophistiquée à la fois, dans le N°18 la graine d’ambrette règne en majesté ; souveraine et fière, à la fois brute, stylisée, ouvragée et ornée.
D’une originalité folle, cette personnalité rude au premier abord laisse place, au fil des tests sur peau, à un sentiment de confort.

_______________________________________________________________________________

Un grand merci à Sandrine pour ces magnifiques photos de mode, qui illustrent à merveille ma vision de ce parfum.
Retrouvez-la sur son blog Little.S, cette future styliste est très prometteuse !

Retrouvez le N°18, ainsi que toutes les autres fragrances Exclusives de chez Chanel, dans les boutiques de la marque, ainsi qu’aux Galeries Lafayette Haussmann depuis peu.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s