Incense Avignon – Comme des Garçons

Contrairement à Wazamba et ses multiples résines nous faisant voyager de religion en religion, l’oliban, presque en solinote, d’Incense Avignon, est un hommage aux cathédrales flamboyantes et aux églises solennelles.

D’épaisses volutes sortent d’un encensoir d’argent posé sur l’autel. La fumée, qui s’élève au son des chants grégoriens, se dirige vers la coupole et se cogne aux saints des vitraux multicolores, arborant des regards vides aussi froids que le verre. La messagère divine cherche à tout prix la sortie, faisant couler ses méandres le long des colonnes et des piliers, pour redescendre dans la nef en se chargeant d’une minéralité presque aseptisée, à l’odeur à la limite du savonneux.
L’encens pénètre l’esprit des fidèles comme une drogue, pour s’insinuer au plus profond de leurs âmes ; la grâce de Dieu se déverse sur la chaire impie. La fumée âcre prend à la gorge et ébahit le regard de l’assemblée, qui chante à l’unisson, assise sur les rangées infinies de banc en bois lustré et patiné, dans cette atmosphère liturgique saturée de résines en combustion.

Incense Avignon – photo© Musque-moi ; fond : L’Herbier Parfumé.

Si l’on peut reprocher à Wazamba la radicalité de ses matières, l’incandescence de son labdanum, Incense Avignon fait aussi figure d’encens radical. Cependant plus fondu et enrichi d’une vanille et de muscs confortables et très légèrement dosés, cet encens mystique, orchestré par Bertrand Duchaufour, ne perd pas de son austérité. Il se fait simplement plus humain.
Plus portable, sûrement, mais aussi, malheureusement, un peu plus synthétique.  

________________________________________________________________________________

 Incense Avignon, série 3, Comme des Garçons – eau de toilette 50mL

Publicités

2 réflexions sur “Incense Avignon – Comme des Garçons

  1. Ca fait du bien, parfois, un bon encens bien « roots » et fumé. Comme un retour aux sources, pour se remettre à zéro, méditer, et repartir sur des choses plus complexes, travaillées, ornées, modernes…

    Sahara Noir j'adore, et effectivement c'est un OVNI chez Séphora. Dans toute la gamme de parfum mainstream, d'ailleurs ! J'espère trouver l'inspiration pour écrire dessus bientôt, mais j'aimerais le porter avant. Il faut que je file demander un échantillon.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s