Perfumista’s Issue, Perfumista’s Question …

Fait historique s’il en est : je vais bientôt finir un flacon de parfum !!!

Oui oui, c’est historique, car tout le monde le sait, c’est une règle du « Tu sais que tu es perfumista quand… » : le perfumista est plus fourmi que cigale, il amasse plus qu’il n’a besoin, et ne finit jamais les flacons qu’il entame!

Quelle fierté de pouvoir arriver jusqu’aux dernières petites gouttes et se dire, non sans regrets, qu’une bouteille va ENFIN disparaitre de l’étagère ! Tous les perfumistas le savent : c’est à la fois un soulagement car on se dit que c’est un flacon qui n’a pas été acheté pour rien, mais aussi une grande tristesse, car il faut se faire à l’idée qu’on ne le verra plus tous les matins au moment du choix crucial et cornélien que l’on nomme « parfum du jour », qu’on ne pourra plus hésiter sur lui…

Habit Rouge – Guerlain ; ©Musque-moi!

Quand c’est un parfum qui est arrivé tardivement, alors que la collection était déjà bien grande, et/ou qui n’a pas été acheté suite à un coup de cœur ravageur, à n’en plus dormir la nuit entre le jour où on l’a testé et le jour de l’achat, on peut dire que la séparation est moins douloureuse, voir même pas du tout; ça permet de moins culpabiliser au prochain craquage !
Car oui, inévitablement, le flacon vide sera remplacé d’ici peu !

Mais quand le parfum en question est l’un des premiers adoptés, un essentiel, une référence personnelle, un incontournable, c’est une autre histoire.
En fait, je pense qu’on se rend compte de notre attachement à un parfum seulement à ce moment là, quand le flacon est à bout de souffle !
Ne plus pouvoir se parfumer avec, ne plus l’avoir dans son armoire (oui oui, je range mes parfums dans mon armoire, juste en dessous des vêtements !) et poser un regard rassuré dessus en se disant « je sais que si jamais… je peux me reposer sur toi » (on dirait un mauvais roman-photo !), c’est angoissant. Le pire, je pense, est de le voir sur les étagères des Nociphorarionnaud à la porté de tout le monde, comme si le flacon en exposition était le notre et qu’en parents indignes, on le laissait là, tout seul, à la merci de n’importe quel client qui ne saurait l’admirer et le porter à sa juste valeur.
Oui, c’est égoïste et présomptueux. Mais c’est surtout signe de notre attachement, non ?

Habit Rouge, Eau de Toilette, Guerlain ; ©Musque-moi

Une fois que l’on ressent tout cela, donc, il va falloir prendre la décision adéquat et inévitable qui est la suivante, pour ne pas se faire du mal : le racheter !
Retour au point de départ, la place libre est de nouveau occupée par l’ancien locataire.

C’est ce que je vais être obligé de faire avec mon fidèle Habit Rouge !

Je suis plutôt fier d’en avoir fait l’un de mes premiers parfum, lui qu’on associe toujours à des hommes cinquantenaires, et c’est sans doute le seul parmi mes « premiers », que je vais renouveler après chaque bouteille terminée, même si je reviens toujours avec délice à Serge Noire et à Infusion d’Iris.

C’est sans compter sur un deuxième problème qui allait se poser : EDT ou EDP ?
Mais ceci est une autre histoire, et je vous en reparlerai lorsque je me serai décidé !

Pour en revenir au « cas Habit Rouge », j’ai essayé de prendre chaque flacon de ma collection, et pour chacun d’eux, de me mettre dans la même situation.

Il en ressort que les flacons qui seraient probablement remplacés à l’identique sont :

– l’Eau de l’Hermine, de Lostmarc’h : car je me suis pris d’amour pour sa simplicité et sa douceur.

– Iris Silver Mist, de Serge Lutens : car même si je ne le porte pas toute l’année, je ne me vois pas, en plein hiver, arriver à court de cette merveille de violette pétrifiée.

– Muscs Koublai Khan de Serge Lutens: obligé !

– Musc Ravageur, des Editions de Parfums Frédéric Malle : évidemment !

– Le Gingembre, de Roger & Gallet : pas si étonnant que ça, quand on sait à quel point elle est agréable et surtout pour un tel prix !

– et j’hésite encore si Infusion d’Iris de Prada entrerait dans le lot.

Maintenant, à vous de jouer et de me dire quel(s) parfum(s) ne quittera/ont JAMAIS votre étagère, et sera/seront systématiquement racheté(s) …

—————————————————————————————————————
Publicités

14 réflexions sur “Perfumista’s Issue, Perfumista’s Question …

  1. De mon côté j'aurais du mal à vivre sans avoir en permanence dans ma parfumothèque :
    – Santal Blanc. C'est peut-être pas le plus admirable de la collection Lutens, mais il est tellement agréable par temps chaud pour gérer la transition entre la semaine et le week-end :)
    – Dans Tes Bras. Parce que c'est le parfum-moi.
    – Iris Silver Mist => exactement pour la même raison que toi, mon cher !
    – Onda. Parce que l'exceptionnel est indispensable.
    – Bandit. Parce que parfois, il faut savoir en imposer rien qu'avec sa fragrance :-p

    Pour les autres, ce sera à voir au moment de finir le flacon…

    J'aime

  2. Hello,

    Sans vouloir amplifier les choses, beaucoup de parfums ne me quittent jamais tout à fait. C'est une forme d'addiction je pense ( enfin non j'en suis certaine ), je vais en citer 7 :

    – Vol de Nuit
    – Bois Farine
    – Paris
    – Olène
    – Drôle de Rose
    – L'Ombre dans l'Eau
    – 24, Faubourg

    7 parmi beaucoup d'autres déjà portés, 7 parmi d'autres à venir évidemment !

    J'aime

  3. Tout ceci est tellement vrai !
    Il m'est impossible de ne pas avoir à portée de nez :
    N°5
    Ce parfum c'est moi depuis que j'ai quitté le lycée, il a accompagné toutes les étapes de ma vie, je ne me pose même pas la question, je dois l'avoir.
    HABANITA l'ancien
    Et tant qu'il y aura du stock (j'en ai d'avance).
    EAU DE ROCHAS
    C'est lui que j'ai choisi pour me rafraîchir les idées.
    BAS DE SOIE
    Je pourrais me passer de tout le reste de la gamme export mais pas de celui-ci.
    IRIS SILVER MIST
    Flacon en cours de rachat, il me le faut à nouveau pour l'automne.
    BOTTEGA VENETA
    Le plus récent à figurer dans cette liste mais depuis que je l'ai découvert j'y reviens toujours.
    SABLES est à 2 doigts d'entrer en lice.
    Peu de niche finalement alors que j'en possède autant que de mainstream…

    J'aime

  4. Justement, je me faisais la réflexion hier avec Musc Nomade…il faudra que je le reprenne si je n'en ai plus…Dans tes Bras a été une évidence, lorsque je suis arrivée à la fin du flacon, j'ai couru aux Editions pour reprendre un flacon avant d'arriver à la dernière goutte du précédent! Pour tous les autres, je n'en suis pas sûre…je les aime, mais je ne ressens pas cet attachement, cette impression qu'ils m'habitent entièrement quand je les porte, ah sauf peut être aussi Ormonde Woman…

    J'aime

  5. BONJOUR! Oui moi aussi j'ai mes « indispensables »
    Hypnotic Poison de Dior, »mon » parfum de toujours, bien que je le porte peu dernièrement, que le soir car c'est mon elixir de sensualité, un vrai filtre de séduction
    Bois Farine, si unique, j'adore le santal, été comme hiver,
    Kenzo AMour mon parfum tendresse, pour les moments tranquilles et câlins avec mon petit garçon
    SDV de Guerlain, c'est ma petite folie vu son prix, mais il est juste sublime, je le fais durer je ne peux pas m'en passer!
    j'en ai d'autres, qui ne feront qu'une saison, ou 1 flacon, mais ces 4 là, sont indispensables!

    J'aime

  6. Eh bien, pour ma part, je ne sais pas… Parce que je pourrais peut-être trouver un équivalent, un remplaçant? Je ne me vois pas vivre sans un grand aldéhydè floral… Mais Arpège, soutenu par Ma Griffe, a très vaillamment remplacé le N°5.

    Et encore faut-il de la chance: que le parfum ne soit pas mutilé, amputé, défiguré OU tomber sur des flacons anciens en bon état…

    J'aime

  7. Habit rouge, j'adore, après que Jicky m'a convaincu de passer outre mes premières sensations… En revanche, je ne parviens plus à porter Serge Noire, dont l'aspect « ammoniaque » et camphré (oui, pas certains qu'on me comprenne)me reste dans les narines… Question de peau? C'est moche et ça m'énerve!
    Ian (hangten)

    J'aime

  8. Je me souviens de ta répulsion, au début, avec les notes de tête d'Habit Rouge ! J'avais eu presque le même problème, sauf que j'étais partagé entre le dégoût et l'addiction à ce cocktail explosif d'agrumes.

    Pour Serge Noire, je dois t'avouer que j'ai aussi de plus en plus de mal, alors qu'au départ je ne jurais que par lui. En fait, en fin de journée, et même plusieurs jours après, lorsque je laisse trainer un pull imprégné, une note aigre et acide vient me déranger. C'est physique, je ne peux pas. Ca peut aller jusqu'à me donner des acidités dans l'estomac.
    Et j'ai remarqué que Santal de Mysore évolue de façon similaire. Alors que je l'aime beaucoup.
    Je n'ai pas eu l'occasion de reporter souvent Serge Noire depuis l'hiver dernier, je verrai donc si tout cela est encore vrai dans quelques temps, vu le froid qui semble s'être installé pour de bon !

    A bientôt ! :)

    J'aime

  9. jeux de peau, mon doux réconfort des journées froides. Fille en aiguille, mon épicé réconfort des journées moins froides. Fifi chachnill, pour me donner la pêche…
    Mais il y a peu de parfums qui ne quitteront jamais mon étagère car je suis toujours à l'affut de la nouveauté qui fera chavirer mon coeur. Et mon parfum, je ne l'ai toujours pas trouvé. J'ai même renoncé à la recherche de la perle car je n'ai pas un parfum mais des parfums…

    J'aime

  10. Je viens de vivre le même déchirement en mettant les dernières gouttes de Chergui de Serge Lutens.
    Je sais qu'il reviendra dans mon cabinet secret, rejoindre Mitsouko et Ambre Sultan…..
    J'aime beaucoup de parfums, mais je sais que c'est trois là, c'est ma constante olfactive.

    J'aime

  11. Après, Vétiver, Eau de fleur de cédrat, Héritage, Mouchoir de Monsieur, Derby, sans conteste Habit Rouge est mon Guerlain chéri. Par ailleurs, il bien là sur la peau et les tissus une journée complète.
    Une merveille et peu importe les saisons, 22 ans, 32 ans, etc.
    Précision : Uniquement l'EDT ! Les autres versions ne m’ont pas enflammé.
    Pour faire suite à ton dernier paragraphe, et être raisonnable, je me limiterais à un jus par jour :
    Antaeus,
    Grey Flannel,
    Habit Rouge,
    Straight to Heaven,
    Géranium pour Monsieur,
    Lonestar Memories,
    Ambre Russe.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s